For a better experience please change your browser to CHROME, FIREFOX, OPERA or Internet Explorer.

Blog Details

Interview de Barbara Edelmann

Interview de Barbara Edelmann

Comportementaliste équin certifiée, coach équin intuitive et communicante animalière.

Qui suis-je ?

Amoureuse inconditionnelle de la nature, j’ai toujours été plus passionnée par les chevaux que par l’équitation…

J’ai fais mes premiers pas à leurs côtés à l’âge de 11 ans, dans une ferme équestre superbe où les chevaux, élevés sur place, vivaient de vraies vies de cheval, en troupeau, dans de vastes prairies en rotation avec accès au foin à volonté. Ces chevaux étaient tous très zens et dociles car ils étaient bien dans leur peau et dans leur vie…

Plus tard j’ai été amenée à pratiquer l’équitation et l’attelage dans diverses structures équestres où j’ai observé beaucoup de mal-être et de troubles du comportement. Je me suis toujours demandé « pourquoi » et j’ai toujours cherché à comprendre ces chevaux, que l’on me confiait souvent car je n’avais pas peur d’eux et qu’avec moi tout se passait bien !

Il était donc logique que je devienne comportementaliste équin pour partager avec le plus grand nombre ce qui me semble essentiel en matière de comportement et de bien-être équin.

Quelle est ma vision du cheval ?

A mon sens, le cheval est un être sensible, doué d’émotions, intelligent et généreux qui mérite toute l’attention de l’humain.

C’est un très bon ami, qui sait nous enseigner les plus belles leçons de notre vie si l’on prend la peine de l’écouter !

Je rêve d’un monde dans lequel les chevaux seraient tous compris, soignés correctement et où leur nature « d’animal social grégaire » serait respectée au quotidien… Un monde où l’humain comprendrait que le cheval est là pour le guider sur sa voie et l’aider à avancer dans sa vie… Un monde où l’humain accueillerait avec reconnaissance l’enseignement que le cheval veut bien lui donner… Un monde sans maltraitance aucune pour nos chers équidés… Un monde où l’humain serait connecté à la nature et reconnecté à lui même afin de pouvoir se connecter aux chevaux…

Comment vivent mes chevaux, quel est mon rapport à eux ?

Mes chevaux vivent en troupeau le plus naturellement possible, sont soignés naturellement et suivis en énergétique, ostéopathie et dentisterie par de belles personnes, extrèmement bienveillantes et compétentes.

Pieds nus et sans mors, libres de dire « non je n’en ai pas envie », bien dans leur tête, bien dans leur corps, respectés chacun pour ce qu’il est pleinement, avec le caractère et l’intelligence émotionnelle qui lui est propre… Mes chevaux sont toujours joyeux de me voir et contents de mettre le nez dans leur licol pour venir travailler…

J’ai tissé un lien très fort avec eux 7 et pour rien au monde je ne changerais ça ! C’est une sensation tellement puissante et agréable !

Le secret ? Les aimer tels qu’ils sont sans vouloir les changer, être à leur écoute, leur laisser la liberté de dire non, apprendre à leur « donner » plus qu’on ne leur « prend » et leur laisser le temps de réfléchir et de comprendre ce qui se passe et ce que l’on attends d’eux quand on travaille avec eux !

Selon moi que manque t-il au monde équestre ? Quels conseils je donnerais ?

J’observe encore trop de souffrances physiques et mentales dans le milieu du cheval… Chez les chevaux bien sur mais également chez leurs humains…  Au 21ème siècle nous sommes de plus en plus nombreux à souhaiter que ça change !

La plupart du temps cette souffrance semble provenir de l’ignorance de l’humain. En effet, on apprend bien souvent « l’équitation » avant d’apprendre « le cheval » , la « technique » avant le « bien-être », « la performance » avant la « bienveillance  et le respect »… Ce qui à pour conséquence un trop grand nombre d’incompréhensions humain/cheval qui mènent au stress, aux troubles du comportement, aux maladies, à la violence physique et verbale, aux accidents et parfois même à l’euthanasie.

Quel gâchis !

Selon moi, ce qui manque cruellement au monde équestre, c’est la connaissance globale et approfondie du cheval AVANT celle de l’équitation…

Mon conseil : Apprendre ! Apprendre et se remettre en question à chaque fois que quelque chose ne marche pas avec mon cheval… Savoir quels sont ses besoins de base et y répondre, comprendre son comportement pour pouvoir adapter le notre, apprendre son langage pour avoir une communication claire, connaître sa biomécanique pour le travailler en conscience, apprendre à lui donner au moins autant qu’on ne lui demande et chercher à coopérer avec lui au lieu de vouloir « à tout prix » obtenir quelque chose de précis de lui !

Bref, apprendre à l’aimer pour ce qu’il EST plus que pour ce qu’il ne peut FAIRE !

Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Change Language »